Article

Article

Après Dapaong, Kara dit merci à Ebomaf et plaide pour la reprise des travaux dans le septentrion...


Après Dapaong, Kara dit merci à Ebomaf et plaide pour la reprise des travaux dans le septentrion...

Le 1er mai dernier, employés, anciens employés de l'entreprise panafricaine Ebomaf et populations de Dapaong ont saisi l'opportunité de la fête internationale des travailleurs pour exprimer leur gratitude à Ebomaf et émettre le vœu ardent d'une rapide reprise des travaux sur le grand chantier des infrastructures routières dans les savanes. Ce lundi 20 mai, ce fut le tour des agents de cette entreprise à Kara appuyés par les vaillantes populations. Ceux-ci, sortis pour la grande majorité en T-shirts et casquettes à l'effigie de Ebomaf, à travers une caravane impressionnante qui a fait le tour des  grandes artères de la ville de Kara, se sont fait entendre.

Au point de chute, sur l'esplanade de la préfecture de Kara, les attendait le représentant du préfet de la Kozah. Dans une déclaration lue par le porte-parole des employés et ex-employés de Ebomaf, ils ont dit merci au chef de l’État Faure Gnassingbé et rendu un vibrant hommage au Président Directeur Général de Ebomaf, Mahamadou Bonkoungou, pour ses chefs-d’œuvre d'ouvrages déjà réalisés, qui ont profondément transformé le visage urbain de la ville de Kara et de plusieurs autres villes dans le nord Togo.

La déclaration de kara, avec force, a fustigé la mauvaise foi et les intentions malveillantes de certaines personnes qui, mues par des intérêts mafieux, organisent de diverses manières la détraction du Groupe Ebomaf, notamment au travers d'une campagne médiatique de diabolisation.

    "Nous disons NON à l'instrumentalisation et à la manifestation des populations contre le Groupe Ebomaf... Encourageons à n'écouter personne, à ne pas se laisser intimider par qui que ce soit.", pouvait-on entendre.


    Avant les mots de bénédiction sur le PDG Bonkoungou:
"Nous prions Dieu Allah de vous protéger et de sa garder sur le Groupe Ebomaf"


Tout le Nord Togo attend depuis des mois impatiemment la reprise des travaux par Ebomaf.

    "Votre mission n'est pas encore achevée", a rappelé le porte-parole des manifestants qui en appelle au président de la République et au PDG Bonkoungou pour une reprise effective des travaux dans les meilleurs délais.


 Une invite a donc été adressée aux ennemis du développement pour arrêter leurs sales besognes.

     "Nous invitons les personnes mal intentionnées à arrêter les coups bas, les peaux de bananes qu'elles glissent sur le chemin de l'évolution des travaux."


Le représentant du préfet, qui a reçu la déclaration portant doléance des manifestants, a salué la forte mobilisation, et s'est réjoui du caractère pacifique et patriotique de la manifestation. Il a promis rendre fidèlement compte à qui de droit pour une suite favorable.

Faut-il le rappeler, le Groupe Ebomaf, sur les routes africaines depuis plus de trente ans, grâce au leadership entrepreneurial de son PDG, a brillamment réussi à se hisser dans l'élite des grandes entreprises BTP du continent. Ses ouvrages au Togo sont une référence en termes de qualité, de solidité et de pérennité. Elle est également, au-delà de ses obligations professionnelles, l'une des meilleures entreprises qui assument remarquablement leur responsabilité sociale, dans le grand intérêt des populations démunies et des zones enclavées.

E-Press @ Copyrights CreativesWeb 2018 AFRICDEPECHE