Article

Article

ERICK MATCHAME LANCE LA 4E éDITION DU PROJET 'NON à LA VIOLENCE DANS LES STADES'E


ERICK MATCHAME LANCE LA 4E éDITION DU PROJET 'NON à LA VIOLENCE DANS LES STADES'E
Erick Matchame, initiateur du projet, remettant un trophée

Erick Matchame ne ménage aucun effort pour booter hors de nos stades de football les actes de violences. Le promoteur du projet 'Non à la Violence dans les Stades' a procédé mercredi dernier  au Stade de l'Etat-major des Forces Armées Togolaises (FAT) au lancement de la quatrième édition dudit projet. A l'occasion, il a été initié deux matchs,  suivis de la remise de prix  aux acteurs de football ayant posé des actes majeurs de non violence dans les stades,  et sauvé des vies humaines. 

Le premier match (féminin) s'est déroulé entre les U15 de l'académie Amis du monde. Le second match (masculin) qui a opposé les Forces Armées Togolaises FC (FAT FC) et l'Association des Conducteurs Routiers de Hollando FC (ACRH FC) s'est soldé par la victoire des FAT FC en penalty 4-2, temps réglementaire 0-0. "Nous nous sommes amusés un peu en jouant aux côtés des FAT. Mais au même moment nous voulons saisir l'occasion pour dire aux togolais que le football est un jeu qui ne doit déboucher sur des violences. Même si on n'est pas d'accord avec  une décision d'arbitrage,  on doit faire prévaloir le fair-play et non s'en prendre aux  adversaires et aux arbitres", a déclaré l'ancien international togolais, Olufafé Adekambi qui a marqué le but de la victoire des FAT FC.

Pour sa part, Erick Matchame, le promoteur a donné les raisons qui expliquent l'initiative de ce projet. "Les stades togolais sont devenus depuis un temps des lieux où les actes de violences sont monnaie courante. Cette situation m'inquiète, c'est pourquoi je me suis dit c'est le moment de procéder au lancement de la quatrième édition du projet 'Non à la Violence dans les Stades' qui vise à booster hors de nos stades les actes de violences. C'est un combat personnel que je mène parce que je suis moi-même un arbitre et je veux protéger les arbitres, les joueurs et le football togolais", a laissé entendre M. Matchame. 

Au programme de cette édition, il est prévu des séances de sensibilisation sur la non violence dans les stades, des galas de football, des remises de prix aux personnes qui ont posé des actes majeurs de la non violence et sauvé des vies humaines sur les stades.    

Max Dally

E-Press @ Copyrights CreativesWeb 2018 AFRICDEPECHE